50 ans de secours en montagne - Franc .

Le secours c’est une histoire humaine avant tous. 50 ans de développement technique, de légende pour un résultat, sauver des vies. La montagne est un milieu difficile habité par des hommes qui le sont autant, autrefois tous se passait de façon local avec des moyens techniques faible, mais des moyens en hommes de qualité. Une grande connaissance du terrain, mais difficile de commander ces montagnards qui ce fédèrent en association de secours. C’est les prémisses du secours en montagne avant la professionnalisation que l’on connaît actuellement.

 Un élément déclencheur dans l’histoire du secours est arrivé en décembre 1956 dans le massif du Mont-Blanc. Le célèbre alpiniste Walter Bonatti, François Henry et Jean Vincendon 23 et 24 ans se retrouvent seuls, égarés à 4000 mètres d'altitude au Mont Blanc. Vous allez découvrir cette histoire dans la vidéo ci-dessous. 
Les couacs du secours, la mise en place de nouvelle technique comme l’hélicoptère, vont décider l’état Français à professionnaliser le secours en montagne dans tous les massifs de France. Je vous laisse découvrir le reportage vidéo de France Télévision, d'une grande qualité. La quatrième vidéo sont les informations télévisé de l'époque.


  
Naufragé du Mont-Blanc 1 - 2 Coproduction France 3 Film de DENIS DUCROZ
   

               Naufragé du Mont-Blanc 3                     Drame au Mont-blanc  (c) INA -  Information de 1957

Le récit vidéo du secours de Vincendon et Henry en décembre 1956 montre une succession de mal chance et d'erreurs humaines. La bonne volonté de mettre en place de nouvelle technique aéroporté, mais un manque de connaissance du vol montagne et de l'utilisation d'hélicoptère pas assez performant fait partie de l'expérience du secours et a ouvert les portes du secours moderne.
L'arrivée d'hélicoptère à turbine plus puissant et plus léger, on permit des prouesses pour les pionnés du secours héliporté en France. Aujourd'hui le secours en montagne est réalisé à 94% par hélicoptère. Un outil très important de la chaîne de secours. Il permet d'acheminer les secouristes du PGHM, CRS Alpes ou GMSP au plus prêt de la victime, dans des délais très cours. La possibilité de monter du matériel ou des renforts en hommes. Il est même possible de faire des secours de nuit en réunissant plusieurs paramètres.
La médecine d'urgence en montagne à aussi progressé, des médecins sont dans les hélicoptères de secours et peuvent médicaliser une victime à plus de 4000 mètres d'altitude ou dans les hélicoptères moderne qui équipent la gendarmerie ou la sécurité civile. Les secouristes sont maintenant des professionnels du secours en montagne, il sont entraînées aux conditions changeantes de la montagne, au matériel de secours et aux techniques les plus pointues. Ils font partie d'organismes d'état, Gendarmerie, CRS, pompier, SAMU. Quelques fois les moyens héliporté sont privé. Le secours en France reste gratuit sauf dans de rare cas, comme la vallée de la Tarentaise ou des conventions avec les communes et un opérateur privé existe.
Les mentalités en montagne changent, nous sommes passé en 50 ans d'un tourisme balbutient au tourisme de masse. Les professionnels du secours on dut s'adapté au nouveau sport et nouvelle traumatologie. Ces professionnels sont des passionnés dans leurs domaines. Ce petit historique est aussi un clin d'œil pour eux. Je vous laisse découvrir la vidéo suivante, sur le secours moderne en montagne. Un très bonne exemple de rapidité de mise en place de la chaîne de secours ; L'avalanche en haute montagne avec les équipes de la sécurité civile de l'Alpes d'Huez, médecin SAMU et CRS.


Les sauveteurs de nos vacances
Production FRANCE 3

PGHM : Peloton Gendarmerie Haute Montagne
CRS : Compagnie républicaine de sécurité (Police nationale)

 

Copyright  ELIE Antoine  et  BALMAIN Olivier  . 2007-2009